A la demande des Evêques de France et l’Ordre des Carmes Déchaux (OCD), le pape François a accordé l’Ouverture du Procès de Canonisation “par équipollence” de nos Bienheureuses Martyres de Compiègne (+1794)

A côté de la canonisation solennelle, plus habituelle, il existe une autre forme de canonisation dite “équipollente”, un peu moins connue.

Utilisations de la canonisation équipollente
Codifiée par Benoît XIV, la canonisation équipollente existait de fait avant son pontificat. Le pape dresse lui-même dans son ouvrage De servorum Dei beatificatione et beatorum canonizatione une liste de 12 saints proclamés avant son pontificat, sur de tels critères. Il s’agit de Romuald de Ravenne canonisé en 1595, Norbert de Xanten en 1582, Bruno le Chartreux en 1623, Pierre Nolasque en 1655, Raymond Nonnat en 1681, Étienne de Hongrie en 1686, Marguerite d’Écosse en 1691, Jean de Matha et Félix de Valois en 1694, Grégoire VII en 1728, Wenceslas de Bohême en 1729 et Gertrude de Helfta en 1738.
Depuis Benoît XIV, cette règle a été utilisée à quelques reprises : pour la canonisation de Pierre Damien et Boniface en 1828 ; Cyrille et Méthode en 1880 ; Cyrille d’AlexandrieCyrille de JérusalemJustin de Naplouse et Augustin de Cantorbéry en 1882, Jean Damascène et Sylvestre Guzzolini en 1890 ; Bède le vénérable en 1899 ; Éphrem le Syrien en 1920 ; Albert le Grand en 1931 ; Marguerite de Hongrie (sainte) en 1943 ; Grégoire Barbarigo 1960 ; Jean d’Avila ainsi que Nicolas Tavelic et ses trois compagnons martyrs en 1970. Jean-Paul II y a eu recours une fois, en 1995, pour la canonisation d’Étienne Pongrácz et de ses compagnons Marc de Križevci et Melchior GrodzieckiBenoît XVI l’a également utilisée une fois en 2012 pour Hildegarde de Bingen, proclamée sainte le 10 mai 2012.
Le pape François l’a utilisée assez souvent : pour Angèle de Foligno le 9 octobre 2013, pour le jésuite Pierre Favre le 17 décembre suivant puis pour José de Anchieta, sœur Marie GuyartMgr François de Montmorency-Laval le 2 avril 2014, et pour Mgr Bartolomeu Fernandes.

pour en savoir davantage

Compte twitter des 16 Carmélites

Facebook – les Seize Carmélites martyres de Compiègne