Grand rassemblement diocésain de jeunes

Rameaux 2018

Le rassemblement des jeunes de la 4° à la Terminale

Programme :

Samedi après-midi :

  • Spectacle : Comédie musicale (1re partie) : voir plus bas
  • Ateliers : Propositions différenciées pour les collégiens et lycéens
  • Veillée : Comédie musicale (2e partie) – Louange – Adoration

Dimanche :

  • Marche jusqu’au centre ville
  • Bénédiction et procession des Rameaux
  • 11h-12h30 : messe des Rameaux à la cathédrale Saint Pierre

Retour en début d’après-midi aux lieux de départ

Participation aux frais : 30 € (Hébergement et transport)

Lieux de départ / arrivée des cars :

  • Breteuil
  • Chambly
  • Chantilly
  • Chaumont-en-Vexin
  • Clermont
  • Compiègne
  • Creil
  • Crépy-en-Valois
  • Grandvilliers
  • Marseille-en-Beauvaisis
  • Méru
  • Mortefontaine
  • Noyon
  • Pont-Sainte-Maxence
  • Saint Just-en-Chaussée
  • Senlis

Documents à télécharger :

Affiche Rameaux 2018

Bulletin d’inscription

Informations pratiques :

Contact diocésain : 03 44 06 42 19 ou 07 81 46 81 04.

  • Rendez-vous le samedi après-midi au lieu de départ du car. 
    L’adresse précise du rendez-vous et l’horaire vous seront envoyés par courriel 48h avant. (Veillez à bien indiquer votre courriel sur le bulletin)
  • Accueil à 15h à Beauvais, UniLaSalle : 19, rue Pierre Waguet, anciennement Isab.
  • Les participants doivent apporter leur pique-nique pour samedi soir, leur sac de couchage et un tapis de sol.
  • Petit déjeuner et en-cas du dimanche midi fournis.
  • Merci aux adultes accompagnateurs de s’inscrire également auprès du responsable de groupe, en remplissant le bulletin d’inscription.

Inscription (avant le 13 mars) :

  • soit directement sur le site : un lien sera prochainement activé
  • soit à l’aide du bulletin d’inscription (à télécharger ci-dessus), après l’avoir dûment rempli, en le retournant au responsable de groupe (aumônerie, école catholique, …)
    accompagné du règlement de 30 €  (chèque à l’ordre de ton groupe) et l’autorisation parentale remplie et signée (voir verso du bulletin)

Comédie musicale : Géraud, saint et chevalier

40 acteurs, chanteurs, danseurs sur scène 

Géraud :

Géraud qui portait comme son père le titre de comte, était destiné à mener une vie de seigneur conforme à son rang. On lui apprit donc le métier des armes, la chevauchée et l’art de la chasse au faucon. Grand, agile et de belle apparence, il était de santé fragile et on lui enseigna aussi le chant, la grammaire et les Saintes Écritures. Il étonnait les clercs qui paraissaient à la table de ses parents par l’importance de ses connaissances. Il avait le désir secret de rentrer dans les ordre à la suite de son ami le moine soldat Hugues. Il connaissait aussi le droit romain. Sa mère est Ste Adeltrude et sa soeur s’appelait Avigerne.

À la mort de son Père, il se retrouva à la tête d’un domaine considérable qui s’étendait dans le Rouergue, et exerça toutes les fonctions d’un seigneur : il tenait son plaid, refusait de déléguer complètement sa justice à des officiers, ayant fait savoir à tous qu’on pouvait lui adresser directement des plaintes et des requêtes. Son père spirituel était Mgr Gausbert, évêque de Cahors. Il assurait sa protection aux habitants en prenant lui-même la tête des équipées militaires destinées à réprimer les bandes armées venus des pays voisins. S’appliquant à vivre selon les Évangiles, il affranchissait les serfs en leur donnant la propriété de leur terre, accueillait les pauvres à sa table et s’efforçait de limiter la violence des guerres en s’en remettant au jugement de Dieu. C’est ainsi qu’on le vit avant un combat, dire à ses hommes de charger comme lui en tenant leurs armes le manche en avant, et tous les ennemis être pris de panique devant une telle assurance.

Il ne voulut jamais se marier. Il reçut de Dieu la mission de construire une abbaye. Ce fut le berceau de la vocation de Gerbert, le pape de l’an mille et de la ville d’Aurillac…

Télécharger le document